Contenu principal

Apprentissage à distance : recommandations de l'AEFO
Annonce du ministre de l'Éducation

Le ministre de l’Éducation a annoncé le 31 mars 2020 que la fermeture des écoles se prolongerait jusqu’au 1er mai afin d’éviter la propagation de la COVID-19. Il est à noter que cette décision sera réévaluée en fonction des conseils de la santé publique, prodigués à mesure que la date se rapproche. La période de fermeture pourra être prolongée si cela s’avère nécessaire pour protéger la santé et la sécurité des élèves, des familles et du personnel.

Continuité des apprentissages

À compter du 6 avril, tous les conseils scolaires de la province ont réengagé les élèves dans leur apprentissage. Afin de permettre la continuité de l’apprentissage dans le contexte de la fermeture prolongée des écoles, le ministère de l’Éducation a publié une note de service le 31 mars intitulée Directives provinciales en matière de continuité de l’apprentissage et une deuxième note le 3 avril intitulée Précisions sur les pratiques d'évaluation et de communication du rendement des élèves.

Circonstances exceptionnelles

L’AEFO est consciente que cette nouvelle réalité dans laquelle nous nous trouvons demandera à chacune et chacun d’entre nous de faire ce que nous pouvons afin d’appuyer les élèves et leurs familles avec la continuité des apprentissages à distance. Les conseils scolaires veulent s’assurer que le personnel enseignant maintienne un lien pédagogique avec leurs élèves afin d’entretenir les connaissances déjà acquises tout en permettant l’acquisition de nouveaux savoirs en guise de préparation pour l’année prochaine.

L’AEFO est d’avis que ces circonstances exigent une planification réfléchie visant la préparation à un marathon plutôt qu’à un sprint. Ceci étant dit, le départ ne sera pas nécessairement parfait et nous aurons à nous adapter tout au long du chemin.

Étant donné que le système d’éducation vit une situation unique, il sera nécessaire pour tous les joueurs de porter un regard critique sur ces nouvelles façons de faire et de rectifier le tir au besoin. L’AEFO est en communication constante avec les présidences et les agentes et agents d’unité afin d’être à l’affût de ce qui se passe sur le terrain. Nous tentons de travailler en collaboration avec le ministère de l’Éducation et les conseils scolaires pour assurer la continuité des apprentissages.

Recommandations de l'AEFO

L’AEFO a analysé les notes de service portant sur l’apprentissage à distance et l’évaluation. Nous vous partageons ainsi nos recommandations suite à cette analyse. Pour chaque rubrique, le texte d’une ou l’autre des notes de service ci-bas du ministre de l’Éducation Stephen Lecce a été inséré en caractère gras, cliquez sur la bande pour lire l’extrait de la note de service.

Image
APPRENTISSAGE À DISTANCE

Compte tenu de la diversité des situations des élèves et des familles, la continuité de l’apprentissage nécessitera un éventail de modes de prestation à la fois raisonnables et pratiques. Dans ce contexte fluctuant, l’enseignement et l’apprentissage ne seront pas comparables à l’expérience scolaire habituelle.”

L’apprentissage à distance n’est pas de l’apprentissage en ligne. Il s’agit de faire appel à une variété de stratégies pour rejoindre tous les élèves. 

Il n’est aucunement question de transposer la salle de classe en ligne, au contraire, il faut adapter nos façons de faire à ce contexte unique. L’accent doit être mis sur l’apprentissage au sens large et non l’enseignement formel. 

De plus, l’attente n’est pas que vous soyez présent en temps réel auprès de vos élèves, mais que vous demeuriez disponible pour les appuyer au besoin. 

RÉUSSITE DES ÉLÈVES

“Notre objectif commun est de faire en sorte que tous les élèves puissent terminer l’année scolaire avec succès et de les aider à passer à l’année suivante, à obtenir des crédits et à décrocher leur diplôme.”

Compte tenu du contexte, votre planification ne doit pas viser l'enseignement de tous les contenus des curriculums, mais doit plutôt viser à déterminer, parmi les attentes, les apprentissages essentiels qui peuvent de façon réaliste être complétés à la maison. L’objectif est d’aborder de façon sommaire les concepts clés qui permettront à l’élève d’amorcer l’année à venir.

Les activités doivent pouvoir être réalisées facilement à la maison sans matériel spécialisé, permettre un choix à l’élève, pouvoir être exécutées sans la présence d’un adulte et ne pas nécessiter en tout temps l’utilisation d’un ordinateur.

Les élèves doivent être appelés à participer aux occasions d’apprentissage offertes le plus possible en tenant compte de leur réalité particulière. Dans l’éventualité où un élève n’est pas en mesure de répondre aux attentes, veuillez communiquer le nom de l’élève à la direction pour qu’un suivi soit effectué par le conseil scolaire.

COMMUNICATION À LA MAISON

“Les conseils scolaires, avec l’aide de leur personnel enseignant et autre, devraient communiquer avec leurs élèves, dès que possible, afin de déterminer comment maintenir au mieux un contact régulier entre l’élève et son ou ses enseignante(s) ou enseignant(s).”

Depuis septembre, le personnel enseignant a déjà, développé des modes de communication avec les élèves et leur famille. Nous vous encourageons à maintenir les modes de communication déjà en place et avec lesquels vos élèves, leur famille et vous êtes à l’aise.

La fréquence des communications doit être adaptée à la réalité de chaque famille. La disponibilité des parents et l’accessibilité aux outils technologiques pendant la journée de travail peuvent être limitées pour certaines familles compte tenu des obligations des parents. Les élèves qui doivent partager des outils avec leurs parents qui travaillent de la maison peuvent aussi être limités au niveau de l’accès à la technologie.

MODES DE LIVRAISON DE L’APPRENTISSAGE À DISTANCE

“Les conseils scolaires sont encouragés à utiliser l’environnement d’apprentissage virtuel agréé par la province, Brightspace, qui est disponible gratuitement pour tous les conseils scolaires de l’Ontario, ou d’autres plateformes qui peuvent être utilisées à la discrétion de chaque conseil scolaire. Les conseils scolaires doivent immédiatement commencer à identifier et à favoriser d’autres formes de connexion entre les élèves et le personnel enseignant, notamment la communication par téléphone et par courrier, et la livraison de programmes-cadres sous forme de documents imprimés, en fonction des besoins spécifiques des élèves.”

Le personnel enseignant utilise déjà une variété d’outils de partage en ligne dans leur enseignement que ce soit Brightspace, Classroom ou simplement le courriel. En contexte d’apprentissage à distance, vous êtes encouragés à utiliser les outils avec lesquels vous êtes familiers et avec lesquels vos élèves ont l’habitude de travailler.

Dans l’éventualité où certaines familles n’auraient pas accès à la technologie, vous devez aviser votre direction d’école de façon à ce que le conseil scolaire puisse trouver une façon d'accommoder les élèves concernés.

PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL

“Les conseils scolaires devraient évaluer l’aptitude du personnel enseignant à utiliser les outils et les logiciels en ligne, assurer un perfectionnement professionnel permettant d’utiliser ces outils à la disposition du personnel enseignant et en faire une priorité. Le ministère de l’Éducation a créé une série de ressources de perfectionnement professionnel assez complètes portant sur l’utilisation de Brightspace.”

Le ministère de l’Éducation s’est engagé à mettre à la disposition du personnel enseignant du perfectionnement professionnel en lien avec l’utilisation de ressources électroniques. Si vous souhaitez bénéficier d’appui, parlez-en à votre direction.

PLANIFICATION DE L’APPRENTISSAGE

“Le nombre d’heures (suggéré par le ministère) correspond à la quantité approximative de temps que les élèves devraient consacrer aux tâches assignées par les enseignantes et les enseignants. Le travail du personnel enseignant devrait consister à préparer les tâches assignées et à fournir une rétroaction ou une évaluation. On s’attend à ce que l’enseignante ou l’enseignant communique avec les élèves, mais ces communications pourront varier en fonction de la situation et revêtir différentes formes.”

En fonction du niveau où vous enseignez, vous devez préparer un certain nombre d’activités d'apprentissage qui permettront aux élèves d’aborder les concepts clés qui seront nécessaires pour poursuivre leurs apprentissages l’an prochain.

Plusieurs modèles peuvent être utilisés comme la remise d’un plan de travail hebdomadaire, un menu d’activités, etc. L’objectif est de permettre à chaque famille d’avoir de la flexibilité quant au moment pour compléter les activités. De plus, la collaboration avec vos collègues est essentielle.

Comme la nature des tâches proposées va varier, seulement certaines d’entre elles pourraient être propices à une rétroaction.

Certains élèves auront besoin d’appui de la part du personnel enseignant. Il est donc nécessaire que vous communiquiez à vos élèves des plages horaires et les modalités par lesquelles ils peuvent vous rejoindre.

COLLABORATION PROFESSIONNELLE

“Il est possible de former des équipes d’enseignantes et d’enseignants, notamment du personnel enseignant spécialisé, qui seront chargées d’élaborer les tâches à assigner aux élèves, par exemple dans les matières telles que l’éducation artistique, la musique, le français langue seconde et l’activité physique, et qui contribueront au choix des ressources identifiées par le conseil scolaire aux fins de l’apprentissage à la maison.”

À l’élémentaire, la collaboration de l’ensemble du personnel enseignant est nécessaire pour assurer la gestion de la charge de travail. La responsabilité de communiquer avec les élèves ne peut reposer uniquement sur les épaules des titulaires. En fonction de la réalité de chaque école, le personnel enseignant qui assure les temps de gestion (p. ex. éducation physique, arts intégrés, etc.) pourrait se voir attribuer la responsabilité d’un groupe d’élèves ou devrait contribuer au développement des différentes tâches d’apprentissage qui seront suggérées aux élèves. Bien que l’accent soit mis sur la littératie et les mathématiques, l’intégration des matières est essentielle pour maintenir la motivation des élèves et permettre à toutes et à tous de contribuer activement à la tâche. L’équité au niveau de la charge de travail exigera de la flexibilité de la part de chacune et chacun.

ENFANCE EN DIFFICULTÉ

“Les élèves ayant des besoins particuliers en éducation devraient bénéficier, le cas échéant, de mesures d’adaptation appropriées, se voir assigner des tâches par les enseignantes et les enseignants, et recevoir une rétroaction ou une évaluation. Les modifications tenant compte du CIPR et du PEI des élèves sont encouragées, voire escomptées.”

Le personnel enseignant est invité à collaborer avec le personnel EED pour appuyer adéquatement les élèves ayant des besoins particuliers. La collaboration est essentielle afin de permettre la réussite de tous les élèves.

ÉVALUATION ET RELEVÉS DES APPRENTISSAGES - MATERNELLE ET JARDIN D’ENFANTS

“Le Relevé des apprentissages de la maternelle sera basé sur les observations des apprentissages clés et de la progression de l'apprentissage avant le 13 mars. Les enseignants devraient choisir d'inclure des commentaires sur la progression de l'apprentissage démontrée pendant la période de fermeture de l'école lorsqu'elle est favorable à l'enfant.”

Le relevé des apprentissages portera uniquement sur la période d’apprentissage se terminant le 13 mars 2020. Étant donné que l’évaluation au cycle préparation est basée sur des preuves d’apprentissage recueillies surtout par l’observation, il sera difficile d’y inclure des commentaires pour la période où les écoles sont fermées. C’est pourquoi les apprentissages effectués pendant cette période ne devraient pas être pris en compte pour tous les élèves, mais seulement pour certains élèves si vous le jugez pertinent et utile.

ÉVALUATION ET BULLETINS SCOLAIRES - ÉLÉMENTAIRE (1re à 8e ANNÉE)

“Les bulletins scolaires finaux sont exigés pour tous les élèves du palier élémentaire.

Les enseignants utiliseront des pratiques d'évaluation au service de l’apprentissage (évaluation formative) pour recueillir des preuves illustrant ou démontrant la progression de l’élève dans son apprentissage et fourniront des commentaires à leurs élèves pour soutenir leur apprentissage continu.

Pour déterminer les notes finales et les notes du bulletin scolaire final, les enseignants utiliseront les informations d'évaluation recueillies avant le 13 mars. Quand il s’agit du meilleur intérêt de l’élève, nous encourageons les enseignants à inclure des preuves qui illustrent l’apprentissage réalisé pendant la période de fermeture des écoles pour établir la note finale. Les rapports sur les habiletés d'apprentissage et les habitudes de travail doivent également refléter les informations recueillies avant le 13 mars. Les enseignants devraient choisir d'inclure des commentaires sur le bulletin scolaire final s'ils estiment que cela permettrait de soutenir les progrès de l'élève.”

De façon générale, le bulletin scolaire de juin portera uniquement sur la période d’apprentissage se terminant le 13 mars 2020.

Durant la fermeture des écoles, vous offrirez de la rétroaction sur leur progrès suite à des tâches formatives que les élèves réaliseront. Si dans certaines situations vous jugez que les apprentissages réalisés par un élève durant la fermeture des écoles devraient se refléter dans sa note finale, vous pouvez en tenir compte.

La rédaction de commentaires pour chacune des matières est facultative.

ÉVALUATION ET BULLETINS SCOLAIRES - SECONDAIRE (9e à 11e ANNÉE)

“Les bulletins scolaires finaux sont exigés pour tous les élèves du secondaire.

Le personnel enseignant assignera des tâches d'apprentissage, des projets et des activités culminantes à des fins formatives et sommatives. Le personnel enseignant communiquera aux élèves les résultats de ces travaux notés. Les enseignantes et enseignants tiendront compte de ces résultats dans la note finale du cours en question. En sachant que les notes doivent représenter le reflet le plus précis du travail des élèves, sur la base de ce qui est raisonnable et dans l’intérêt des élèves pendant cette période, et en tenant compte du rendement avant le 13 mars, les enseignants peuvent ajuster la pondération des tâches assignées dans leur détermination d'une note finale, au besoin.

Les rapports sur les habiletés d'apprentissage et les habitudes de travail doivent refléter les informations recueillies avant le 13 mars. Le personnel enseignant peut inclure des commentaires sur le bulletin final s’il juge que cela permettra de soutenir les progrès de l'élève.”

Vous n’avez pas à faire de bulletins de mi-semestre pour vos élèves de 9e à 11année.

Vous devrez préparer un bulletin scolaire pour juin. La note des cours sera basée sur le travail au 13 mars 2020 de même que sur des tâches sommatives qui peuvent être accomplies pendant la période de fermeture des écoles. Les élèves du palier secondaire se verront assigner des tâches, des projets d’apprentissage et des activités d’évaluation sommative qui seront évalués. Le personnel enseignant communiquera les résultats de ces travaux notés aux élèves. Ces résultats serviront à attribuer les notes finales du cours. Selon votre jugement, vous pouvez faire preuve de flexibilité dans la façon dont vous pondérerez les différentes tâches effectuées pour déterminer la note finale.

La rédaction de commentaires pour chacun des cours est facultative.

ÉVALUATION ET BULLETINS SCOLAIRES - ÉLÈVES DE 12e ANNÉE

“Nous voulons être clairs : les élèves sortants ne devraient pas voir leur diplôme ou leur progression affectés par les développements entourant la pandémie de COVID-19.

À l’issue de discussions et d’un travail de collaboration avec le Centre de demande d’admission aux universités de l’Ontario (OUAC), il a été convenu que les conseils pourront soumettre les notes des élèves finissants entre le 23 avril et le 1er mai. Le ministère continue de collaborer avec le secteur collégial et fournira une mise à jour au sujet de la remise des notes au Service d’admission des collèges de l’Ontario (OCAS) la semaine prochaine.

Les bulletins scolaires finaux sont exigés pour tous les élèves du secondaire.

Le personnel enseignant assignera des tâches d'apprentissage, des projets et des activités culminantes à des fins formatives et sommatives. Le personnel enseignant communiquera aux élèves les résultats de ces travaux notés. Les enseignantes et enseignants tiendront compte de ces résultats dans la note finale du cours en question. En sachant que les notes doivent représenter le reflet le plus précis du travail des élèves, sur la base de ce qui est raisonnable et dans l’intérêt des élèves pendant cette période, et en tenant compte du rendement avant le 13 mars, les enseignants peuvent ajuster la pondération des tâches assignées dans leur détermination d'une note finale, au besoin.

Les rapports sur les habiletés d'apprentissage et les habitudes de travail doivent refléter les informations recueillies avant le 13 mars. Le personnel enseignant peut inclure des commentaires sur le bulletin final s’il juge que cela permettra de soutenir les progrès de l'élève.”

Vous devez faire un bulletin de mi-semestre pour les élèves de 12année uniquement. Le bulletin de mi-semestre reflètera le travail effectué au 13 mars 2020 à moins que vous ayez d’autres tâches sommatives effectuées par la suite que vous jugez pertinentes d’utiliser pour attribuer la note de mi-semestre.

Vous devrez préparer un bulletin scolaire pour juin. La note des cours sera basée sur le travail au 13 mars 2020 de même que sur des tâches sommatives qui peuvent être accomplies pendant la période de fermeture des écoles. Les élèves de 12année se verront assigner des tâches, des projets d’apprentissage et des activités d’évaluation sommative qui seront évalués. Le personnel enseignant communiquera les résultats de ces travaux notés aux élèves. Ces résultats serviront à attribuer les notes finales du cours. Selon votre jugement, vous pouvez faire preuve de flexibilité dans la façon dont vous pondérerez les différentes tâches effectuées pour déterminer la note finale.

La rédaction de commentaires pour chacun des cours est facultative.

SERVICE COMMUNAUTAIRE

“L’obligation d’avoir accompli 40 heures de service communautaire est suspendue pour cette année scolaire.

On devrait encourager ces élèves à effectuer leurs heures de service communautaire dans la mesure du possible, à condition que la santé et la sécurité de l’élève puissent être assurées.”

L’obligation des 40 heures de service communautaire est suspendue pour cette année. L’AEFO est d’avis qu’il n’est pas sage de considérer que les élèves tentent de compléter ces heures quand les gouvernements stipulent clairement que nous devons rester à la maison.

SANTÉ MENTALE

“Le Ministère a conscience que cette période de bouleversements peut être difficile pour les élèves, particulièrement en ce qui concerne leur santé mentale et leur bien-être. Alors que les parents et les adultes de toute la province ont de graves inquiétudes sur les incidences de la pandémie de COVID-19, nous ne devons pas oublier que cette période d’incertitude peut causer une grande anxiété chez nos jeunes élèves.

Pendant la fermeture des écoles, les conseils scolaires doivent continuer à s’assurer que les travailleuses et les travailleurs en santé mentale, le personnel paraprofessionnel et le personnel professionnel divers restent disponibles pour soutenir les élèves tout au long de cette période difficile. Compte tenu de l’importance de la protection de la vie privée et du caractère sensible des discussions qui auront lieu entre ces professionnels et les élèves, les conseils scolaires doivent proposer aux élèves des options fiables et sécurisées pour engager directement le dialogue avec ces professionnels, en fonction de leurs besoins. Pendant cette pandémie, les élèves seront sans doute confrontés à de plus en plus de troubles de santé mentale, et il est donc crucial que les professionnels de la santé mentale continuent de jouer leur rôle primordial.”

Le personnel enseignant pourrait être témoin de situation ou être informé de besoins d’appui au niveau de la santé mentale des élèves. En aucun temps, il n’est de la responsabilité du personnel enseignant d’intervenir. Leur rôle est de diriger les élèves aux ressources spécialisées dans chaque conseil scolaire.